Ecole montessori : Comment ça fonctionne ?

janvier 11, 2021

La méthode Montessori offre la liberté à l’enfant de choisir les activités qu’il veut mener. L’élève apprend en expérimentant et surtout, en toute autonomie. Le but est de privilégier ses sens, son éveil et son développement. Ce type d’enseignement respecte le rythme d’apprentissage de l’enfant et ses centres d’intérêt. Voici son fonctionnement.

Le rôle de l’éducateur

Dans l’éducation Montessori, l’éducateur joue un rôle de facilitateur et d’observateur. Il instaure un climat de confiance et de bien-être. Il est un guide qui favorise l’apprentissage. Il ne s’impose pas aux enfants, mais participe à leur prise d’initiative et de décision. L’éducateur montre aux enfants comment utiliser les outils de travail. Il peut aussi être un intermédiaire entre un élève et le groupe.

En cas de besoin, il peut donner des conseils ou aider les enfants en difficulté sans aller au-delà. Il est surtout observateur et il reste impartial. Durant la séance, l’éducateur reste calme et passif pour comprendre les enfants individuellement et savoir leur niveau d’avancement. Ce qui lui permet de leur proposer ou non une nouvelle activité.

L’environnement

L’environnement de travail dans une classe Montessori comprend les enfants, l’éducateur et le matériel pédagogique. Le but de cet environnement est de faciliter le mouvement des enfants qui peuvent se déplacer en toute liberté dans la salle. La salle de classe qui est encore appelée environnement préparé ou ambiance, chaque enfant choisit librement l’activité qu’il veut mener. Il doit cependant avoir déjà eu une première approche de cette activité avec l’éducateur. Par la suite, les enfants sont libres de passer tout le temps qu’ils veulent sur ladite activité. Ils se déplacent comme bon leur semble et parlent à voix basse dans le respect du groupe.

L'apprentissage par la pratique

Dans une école Montessori, plusieurs outils pédagogiques sont mis à disposition des enfants pour qu’ils pratiquent des activités qui ont un sens. Chaque outil utilisé se rapporte à une compétence particulière et permet à l’enfant d’apprendre naturellement. Pour manipuler le matériel de travail, celui-ci doit faire appel à ses cinq sens.

Le brassage des âges et des niveaux

À l’école Montessori, les enfants sont répartis en trois groupes :

  • de 3 à 6 ans ;
  • de 6 à 9 ans ;
  • de 9 à 12 ans.

Le but est de rassembler plusieurs tranches d’âge dans une même salle afin de favoriser le respect mutuel, les échanges et l’esprit d’entraide. La mixité leur permet de s’ouvrir facilement les uns aux autres. Ce rapprochement permet aussi aux plus jeunes de prendre pour modèle les plus âgés qu’ils auront tendance à observer et à imiter. Ce qui pourrait renforcer les connaissances des jeunes et les motiver à venir en aide à ceux qui sont moins âgés qu’eux. Le but de ce brassage est d’ériger une vie sociale et équilibrée.

L’enfant, un individu à part entière

Dans cette méthode d’enseignement, l’enfant est pris comme un individu à part entière. Il est respecté en tant que tel et il jouit d’une liberté qui se manifeste par la discipline, l’organisation et une bonne connaissance de l’environnement. Durant son cheminement, il est encouragé à trouver lui-même ses propres erreurs et à se perfectionner régulièrement. La pédagogie Montessori favorise l’autodiscipline.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *